logo_corse

 

page0004


Ces jeunes qui ont des idées : tourisme et écologie avec Bianconi Scuperta et I Sbuleca Mare

 

L’histoire est son fond de commerce. Aves son entreprise Bianconi Scuperta créée en 2005, c’est en monospace qu’Olivier Bianconi propose à ses clients de partir à la découverte des richesses patrimoniales de la Balagne. Pour une immersion au cœur de la société corse.

Loin des clichés habituels, il tente modestement « de faire connaitre notre population et de transmettre certaines de ses aspirations. » Ses principaux atouts : une solide culture historique et la volonté de donner un sacré coup de jeune à la valorisation du patrimoine insulaire. « Le ton est différent des visites classiques », explique t-il, revendiquant un travail de recherche historique approfondi.

Au contact permanent de la population insulaire, Bianconi Scuperta aux portes des seuls véritables témoins capables de leur île : les Corses eux-mêmes.

Du nationaliste militant à l’aristocrate féru de généalogie en passant par le collectionneur passionné ou le simple artisan. Les « sources » d’Olivier Bianconi sont diverses et variées. Le jeune chef d’entreprise a su s’entourer d’autres individualités emballées par le concept : Benjamin Casinelli, professeur de théâtre et Anais Bousquet, étudiante en histoire à l’université de Corse..

Ensemble ils embarquent régulièrement dans leurs véhicules une dizaine de personnes au maximum, « un petit comité qui facilite les échanges », ajoute Olivier Bianconi.. Et les balades peuvent alors commencer à travers toute la  Balagne : « Seigneurs féodaux et arts », « De la mer à la rivière » ou la très demandée « Saints et bandits ».

« Chaque thème abordé possède un lien indispensable avec le présent », insiste le jeune chef d’entreprise se défendant de cultiver une nostalgie passéiste. Il élargit également son rayon d’action à la Castagniccia et au Cortenais, « deux régions incontournables dans lesquelles nos clients découvrent respectivement le berceau de notre identité et les origines de la nation corse », explique-t-il. Mais la joyeuse équipe ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Une implantation à Bastia et la création d’une franchise sont au programme, « la première 100% corse et créé en Corse ! », ajoute fièrement Olivier Bianconi. De quoi continuer l’aventure et « pourquoi pas l’étendre au territoire insulaire » ambitionne le jeune homme. Histoire de faire voyager.

GHJILORMU PADOVANI