logo_corsematin

piratearticle


patrimoine- Bianconi Scuperta aborde l'histoire de la piraterie


Pavillon noir hissé, bandana et tricorne sur la tête. Il manque plus que la détonation des coups de canons. Méfiez-vous, pirates et corsaires croisent parait-il dans la baie. À l'initiative de l’entreprise de découverte du patrimoine, Bianconi Scuperta, la piraterie et la guerre de course retrouvent leurs lettres de noblesse. Dépoussiérer l’histoire maritime insulaire et la dispenser de manière ludique à travers des débats-spectacles et des sorties en mer autour de la piraterie, l’idée pouvait paraitre farfelue. C'est en tout cas le pari que se sont lancés les membres de Bianconi Scuperta... « Ici, nous ne sommes pas à Saint-Malo, mais des pirates, la Balagne en a connu quelqu’un »,s'enthousiasme tout sourire Benjamin Casinelli, guide conférencier de l’entreprise.

 

Apprendre en s'amusant

Des noms à faire frémir et des anecdotes croustillantes à vous donner la chair de poule s'égrainent tout au long de la conférence-spectacle. Le professeur de théâtre et comédien de formation, vibre avec passion au rythme des razzias, pillages et autres coups du banditisme sur mer. Les amarres sont larguées. A l’abordage ! « Nous voulions parler de piraterie et d'histoire de manière ludique tout en conservant le sens », précise le conteur-pirate.

La mission est réussie. Barbe Rousse qui surgit soudain aux abords de la citadelle, Dragut qui lance avec acharnement des raids sur les côtes balanines et le célèbre épisode du siège de la cité par la marine britannique de l’amiral Nelson, qui y laissera son œil en 1794.. .

Tout y est. Le contenu historique est riche et passionnant. « Nous voulions une approche nouvelle de ce qui se fait normalement dans ce genre de conférences. Le but est vraiment d’apprendre tout en s'amusant, et ce, toutes générations confondues. »

Sur les flots, la piraterie reste de mise. Cette fois l’incarnation laisse place à une visite guidée de deux heures dans le golfe, en situation. Le drapeau noir à tête de mort flotte au vent sur le catamaran de la Colombu Line. A la manœuvre, Anaïs Bousquet fait revivre les hauts moments de la piraterie en Balagne. Barbaresques, sarrasins, mais aussi l'épopée de Pascal Paoli, figure révolutionnaire de l’île, se côtoient le temps d'une sortie en mer propice à la détente. Une baignade et un rafraîchissement plus tard, les moussaillons d'un jour repartent ravis. La tête remplie de connaissances et d'anecdotes.

Après le succès du film Pirates des Caraïbes, les forbans ont décidément le vent en poupe.

GAYTORDV.W MASSIANI