06 février 2007

Commémoration des 200 ans de la mort de PAOLI

Hier la Corse à célébré l'homme qui lui donna son indépendance au XVIIIe siècle, et avec sa constitution, allait mettre en application les idées des Lumières et éclairer l'Europe entière: Pasquale PAOLI. A l'invitation de la Municipalité de Corte (Capitale historique de l'île) mon ami Jean Christophe ORTICONI de MASSA et moi même, nous sommes rendu aux cérémonies de commémoration du bicentenaire de la mort du père de la patrie. Je souhaite remercier Monsieur Antoine SINDALI maire de Corte, Monsieur Thierry COTTIN sous... [Lire la suite]

22 janvier 2007

Conférences à l'Université de la Corse

Dans le cadre des commémorations du bicentenaire de la disparition de Pasquale Paoli (1725-1807), l'Université de Corse organise un cycle de conférences portant sur l'action et l'oeuvre de celui qui mérita de son peuple le titre de "Babbu di a Patria". « Textes théoriques de la révolution en Corse » Jean-Marie Arrighi, I.P.R. Inspecteur Pédagogique Régional à l'Académie de Corse Mercredi 7 février 2007 à 16h « La formation des élites corses en Italie au XVIII° siècle » Marco Cini, Enseignant à l'Université de Pise Mercredi... [Lire la suite]
08 janvier 2007

Bicentenaire de la mort de Pasquale PAOLI

Le 5 février 2007 à MOROSAGLIA, le village natal de Pascal Paoli commémorera le bicentenaire de la mort du « Babbu di a patria ». Le programme de la journée a été arrêté comme suit : - 9h00 : arrivée des autorités au musée départemental de Morosaglia, - 9h30 : dépôt d´une gerbe dans la crypte où reposent les cendres de Pascal Paoli, puis dévoilement d´une plaque commémorative par le Président du Conseil Général, - 10h00 : visite du musée, - 11h00 : messe célébrée en l´église paroissiale, - 11h45 : inauguration de... [Lire la suite]
Posté par bianconiscuperta à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 janvier 2007

2007 Année Pasquale PAOLI

« La mémoire de Paoli est sacrée chez son peuple. En entendant parler de Napoléon, le cœur des Corses s’enfle d’orgueil ; mais au nom de Paoli, leur œil s’illumine, comme celui d’un fils au souvenir d’un noble père qu’il a perdu. Il est impossible qu’un homme après sa mort puisse inspirer à tout un peuple plus d’amour et de vénération que Pascal Paoli ; et si la gloire posthume est comme une seconde existence, cet homme le plus grand de la Corse et de l’Italie au 18ème Siècle est mille fois vivant, que dis je ? Il vit dans... [Lire la suite]
Posté par bianconiscuperta à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,